Health

Santé :Variole du singe, signes et symptômes

La variole du singe ou orthopoxvirose simienne ou infection à virus monkeypox, est une zoonose due à un virus (famille des Poxviridae) du même genre (Orthopoxvirus) que celui de la variole humaine. Elle peut être transmise de plusieurs façons: transmission aéroportée, transmission par contact, contamination par les sécrétions respiratoires, transmission par surface contaminée et rapport sexuel.

Manifestation

Santé :Variole du singe, signes et symptômes

Les premiers symptômes sont la fièvre, les maux de tête, les gonflements, les douleurs dorsales, les douleurs musculaires et l’apathie générale.

Le symptôme caractéristique apparaît 1 à 5 jours après la fièvre : une éruption cutanée se développe, elle commence souvent sur le visage et s’étend ensuite à d’autres parties du corps, principalement les mains et les pieds. Une fois la fièvre tombée, une éruption cutanée peut se développer, commençant souvent sur le visage, puis s’étendant à d’autres parties du corps.

L’aspect de ces types de cloques change et passe par différentes étapes avant de former finalement une croûte, qui tombe ensuite.

Les lésions peuvent provoquer des cicatrices. Si une personne présente ce type d’éruption, elle doit se rendre chez un médecin et s’isoler pour éviter de transmettre la maladie à d’autres personnes. L’infection disparaît généralement d’elle-même et dure entre 14 et 21 jours.

Comment peut-on l’attraper ?

La variole du singe peut se propager lorsque quelqu’un est en contact étroit avec une personne infectée. Le virus peut pénétrer dans l’organisme par des lésions cutanées, par les voies respiratoires (le nez ou la bouche) et par les yeux.

Elle n’a pas été décrite auparavant comme une infection sexuellement transmissible, mais elle peut être transmise par contact direct lors de rapports sexuels.

Y a-t-il un traitement pour cette maladie?

ll n’existe aucun traitement pour la variole du singe, mais les épidémies peuvent être contrôlées par la prévention de l’infection.

L’apparition de cette maladie, très répandue dans plusieurs pays à travers le monde préoccupe des citoyens en Haïti. Ils ne disposent pas trop d’informations à propos de cette épidémie. Un cas suspect de la “Variole du singe” a été découvert dans le département de l’Artibonite. Ce cas est actuellement à l’étude et la personne est placée en isolement ainsi que des membres de sa famille. Depuis, aucune information n’est encore disponible sur ce cas suspect.

Près de 1400 cas de variole du singe sont signalés dans sept pays africains, a annoncé l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui entend soutenir les pays du continent à renforcer la surveillance et les actions de riposte face à la maladie.

Au total, 1392 cas sont suspectés et 44 confirmés. Ce décompte concerne les cas enregistrés du début de l’année jusqu’à la mi-mai et repose sur des rapports préliminaires. Ces cas ont été signalés au Cameroun, en République Centrafricaine (RCA), en République Démocratique du Congo (RDC), au Libéria, au Nigéria, en République du Congo et en Sierra Leone. Le nombre de cas signalés en 2022 est légèrement inférieur à la moitié des cas enregistrés en 2021. »

Suivez-nous sur

Facebook