ACTUALITES

Saint Thomas d’Aquin et la Réalité Haïtienne

ONM

En cette journée du 28 janvier, où la communauté catholique célèbre la fête de Saint Thomas d’Aquin, il est poignant de constater comment cette commémoration prend une signification particulière en Haïti, un pays confronté à des défis socio-politiques majeurs.

Saint Thomas d’Aquin, théologien et philosophe du XIIIe siècle, demeure une figure emblématique dans l’histoire de la pensée chrétienne. Ses écrits, notamment la « Somme théologique », ont laissé un héritage intellectuel durable. En Haïti, cette journée est adoptée par les élèves de terminale qui la considèrent comme leur fête, s’identifiant à Thomas d’Aquin et revendiquant leur initiation à la philosophie.

Cependant, cette année, la célébration est éclipsée par la réalité difficile que traverse Haïti. La situation socio-politique précaire, marquée par l’insécurité persistante, a des répercussions profondes sur l’éducation. Les écoles restent fermées, privant les élèves de la continuité de leur parcours éducatif. Cette privation accentue les inégalités et fragilise davantage la jeunesse haïtienne.

Les élèves, souvent forcés de confronter à des réalités difficiles, se voient dans l’obligation de devenir, malgré leur jeune âge, des philosophes de la vie. Ils sont confrontés à des questions existentielles, à des choix difficiles, et à la nécessité de comprendre leur rôle dans une société en tumulte. Les événements actuels en Haïti forcent ces jeunes à réfléchir sur des notions telles que la justice, la liberté et la responsabilité individuelle.

Le choix de Saint Thomas d’Aquin comme Saint patron par ces élèves, prend alors une dimension particulière. Sa quête de la vérité et son engagement envers la foi résonnent dans un contexte où la recherche de sens et de stabilité est cruciale. Les jeunes haïtiens s’inspirent de son héritage intellectuel, pour naviguer à travers les complexités de leur réalité quotidienne.

Au-delà de la célébration traditionnelle, la journée de Saint Thomas d’Aquin en Haïti devient ainsi un moment de réflexion profonde sur le rôle de la philosophie et de la foi dans la résilience face à l’adversité. Les élèves, en s’identifiant à ce grand penseur, trouvent inspiration et force pour faire face aux défis actuels et contribuer à la reconstruction d’une nation en quête de stabilité et de progrès. La célébration de leur fête devient ainsi un acte de résistance intellectuelle et spirituelle dans un contexte difficile, symbolisant l’espoir et la persévérance face à l’incertitude.

 

Désiré Lucien

Recrutement DINEPA
Le Filet Info Le Filet Info souhaite vous envoyer des notifications.
Dismiss
Allow Notifications