INSÉCURITÉ

Réouverture des classes le 7 novembre à Saint Marc : objet de controverses 

Plusieurs parents à Saint Marc, s’opposent à l’initiative prise par certains directeurs d’écoles privées, visant la réouverture des classes le 7 Novembre prochain. Lors d’une rencontre tenue au local des sœurs Saint Alvire à Saint Marc, hier jeudi 3 novembre, des parents mecontents ont critiqué sévèrement les initiateurs et des journalistes adhérents à cette démarche qui, selon eux, vise à contraindre des enfants à reprendre le chemin de l’école dans un contexte politique délicat.

Des parents qui ont exprimé leur ras-le-bol face à cette initiative, ont évoqué l’aggravation du climat sécuritaire du pays et la cherté de la vie due à la pénurie de l’essence. Jules Cénoble, l’un des parents protestataires, estime que la situation n’est pas encore favorable au retour des élèves en salles de classe.

Pour sa part, le professeur Israël Adécar qui a participé aux discussions avec les initiateurs, dit ne pas comprendre cette anticipation puisque les conditions des enseignants sont inchangées.

Il espère à l’instar des autres parents, un dégel de la crise politique avant le retour des enfants en salles de classe.

Selon des sources concordantes, la direction de l’institution des sœurs Saint Alvire a demandé aux parents de garder leurs enfants à la maison, en attendant la décision du Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle.

Suivez-nous sur

Facebook