Des résidents de la croix des bouquets fuient la colère des gangs rivaux

Depuis le weekend écoulé les gangs des groupes armés 400 mawozo et Chien Méchant s’affrontent. Des résidents des quartiers Butte Boyer, Croix des Missions et autres fuient la colère de ces civils armés. Ils se réfugient sur la place de Clercine et la mairie de Tabarre.

James est l’un des rescapés. Les yeux innondés de larmes, ce jeune garçon raconte son désarroi. « Samedi, je revenais du boulot quelq’un m’a appelé pour m’annoncer que les bandits semaient la terreur à Butte Boyer. En descendant j’ai rencontré certains de ces malfrats, ils ont pris mon argent et mon téléphone. Hier matin je me rendais chez moi grande a été ma surprise, ma maison est partie en fumée. Elle a été incendiée par des bandits. Je remercie l’État de mon pays », lâche cet homme. Il raconte que sa sœur à été tuée par des bandits de 400 Mawozo, en revenaient de Malpasse.

Des résidents de la croix des bouquets fuient la colère des gangs rivaux

Sur cette place se trouvent aussi des nourrissons, des enfants et des vieillards. Ils élisent domicile sur cette place publique en guise de lieu de refuge. Ces habitants ont dû abandonner leurs maisons pour échapper à l’assaut des gangs armés qui s’affrontent à la Plaine du Cul- de – Sac .

Samy a 19 ans. Il est Orphelin de père et de mère, il habite à Butte Boyer avec sa grand-mère. L’enfant se souvient encore de la façon dont il a échappé de la violence des gangs. Stessie , elle aussi se réfugie avec ses parents sur cette place. Visiblement très inquiète , la fille craint déjà les conséquences que cette guerre pourrait avoir sur le reste de l’année scolaire. « Depuis leur arrivée dimanche sur la place, la misère de ces plusieurs dizaines de familles déplacées a commencé. Ici, elles sont en manque de tout. Ces personnes risquent d’être oubliées par les autorités comme ce fut le cas de celles qui se trouvent au centre sportif de Carrefour.

Suivez-nous sur

Facebook