INSÉCURITÉ

Libération de trafiquants d’armes à Port-de-paix : de fortes sommes d’argent distribuées à des autorités judiciaires, selon le RNDDH

Plus de 200 mille dollars américains ont été versés pour la libération de Fritz Jean RELUS et Jonas GEORGES, arrêtés à Port-de-Paix pour leur implication présumée dans le trafic d’armes à travers le bateau Miss Lilie One, informe le Réseau National de Défense des Droits Humains, RNDDH. Plusieurs membres de l’appareil judiciaire à Port-au-Prince ont été arrosés, poursuit le réseau dans une note.

Le RNDDH dit regretter le fait que le ministère de la justice soit éclaboussé dans ce scandale avec l’arrestation de maître Robinson Pierre Louis, membre du cabinet du ministre de la justice, l’avis de recherche et le mandat d’amener émis à l’encontre de maître Fritz Aubourg, directeur adjoint au niveau du ministère de la justice. Ces deux hommes de loi ont grandement contribué à la libération de Fritz Jean Rélus et Jonas Georges indique le RNDDH.

« Nous suivons de près les autres dossiers de trafic d’armes, notamment le dossier impliquant l’Eglise Episcopale d’Haiti », déclare Marie Rosie Auguste Ducénat, responsable de programme au RNDDH. Elle invite la justice à intervenir pou sanctionner toutes les personnes impliquées dans des dossiers de trafic d’armes dans le pays.

Suivez-nous sur

Facebook