ECONOMIE

Le Rassemblement des Madan Sara d’Haïti se dote d’un bureau flambant neuf 

ONM

Créé en février 20007, le Rassemblement des Madan Sara d’Haïti se dote finalement d’un bureau flambant neuf. Ce bâtiment situé à Delmas 83 Rue de la Marquise numéro 14, a été inauguré le lundi 22 janvier 2024. La cérémonie s’est déroulée en présence des représentants du RAMSA en provenance de plusieurs départements, l’ambassadeur de Taïwan Wen-jiann KU , le représentant de l’ONUSIDA en Haïti Christian Mouana, la ministre à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes et d’autres personnalités triées sur le volet.

Une cérémonie oecuménique a été organisée en la circonstance pour ponctuer ce grand événement. Elle a été présidée par le Révérend Jean Edner Brené, qui a donné sa bénédiction à ce local flambant neuf.

Prenant la parole en la circonstance ,la ministre à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes, Sophia Laureus a salué l’engagement du Rassemblement des Madan Sara d’Haïti dans la lutte pour le respect des droits des Madan Sara, qui selon elle sont souvent négligées.

La présidente du Rassemblement des Madan Sara d’Haïti, Jocelyne Jean Louis assimile l’inauguration de ce local à un pas important dans le cadre de la lutte pour le respect des Madan Sara. Jocelyne Jean Louis promet de travailler inlassablement en vue de la valorisation de cette catégorie très négligée.

Dans son discours, madame Jean Louis a mis l’accent sur le calvaire des Madan Sara par rapport au phénomène de l’insécurité. « Les problèmes des Madan Sara sont nombreux, elles sont souvent violées, tuées, bastonnées et même dépouillées de leurs marchandises », déplore la présidente du RAMSA. Elle encourage les commerçantes victimes de viols à porter plaintes.

Madame Jean Louis a par ailleurs, invité les autorités à prendre des dispositions en vue de refaire l’image du secteur agricole, ce qui selon elle, peut réduire la dépendance d’Haïti par rapport à des pays étrangers.

Le RAMSA en a profité pour renouveler ses perspectives pour la nouvelle année à travers lesquelles, il entend mettre en place un mini market contenant exclusivement des produits locaux, obtenir de l’assurance médicale pour des commerçants, une coopération pour des Madan Sara, construire des marchés modernes, distribuer des semences aux cultivateurs, trouver des moyens de transports pour des commerçants.

Recrutement DINEPA
Le Filet Info Le Filet Info souhaite vous envoyer des notifications.
Dismiss
Allow Notifications