ACTUALITES

Le premier ministre Ariel Henry n’ a aucune légitimité pour organiser les prochaines élections, selon une frange de l’ opposition radicale

L’organisation des prochaines compétitions électorales annoncée par le premier ministre Ariel Henry lors de son installation, soulève une avalanche de réactions dans le paysage politique .

Le premier ministre Ariel Henry n' a aucune légitimité pour organiser les prochaines élections, selon une frange de l' opposition radicale

L’ Organisation du Peuple en Lutte (OPL) désapprouve sans détour cette démarche .
 » Pour nous, Ariel Henry n’ est pas premier ministre. Il n’est pas nécessaire de parler du scrutin annoncé par ce citoyen. Les prochaines compétitions électorales doivent être organisées par une équipe qui résulte d’ un large consensus fait remarquer  » Danio Syriac .

Le dirigeant de l’OPL plaide en faveur de la poursuite des discussions entre les acteurs impliqués dans la crise, le seul moyen selon lui d’ éviter au pays 5 nouvelles années de Chaos .

Le secrétaire général de la Fusion des Sociaux démocrates n’ est pas d’ avis contraire. Rosemond Pradel estime que toute solution précipitée risque de propulser le pays dans un cycle infernal d’ingouvernabilité .

« Le problème auquel fait face le pays ne se résume pas à une question d’ élection, estime Rosemond Pradel.L’ ancien conseillé électoral en veut pour preuve les différentes élections déjà organisées. Si on organise les élections dans un contexte pareil, dans quelque années il y aura des manifestations anti-gouvernementales , les actes liés au phénomène de l’ insécurité referont surface sous une forme ou une autre, prévient le dirigeant politique .Ce dernier priorise un dialogue franc et sincère entre les acteurs afin dit – il d’ aborder les vrais problèmes du pays.

Si l’ organisation du peuple en lutte et le parti fusion des sociaux démocrates refusent catégoriquement de participer à ce scrutin dans un tel contexte , d’ autres dirigeants politiques s’ interrogent sur le climat sécuritaire actuel.Les bandes armés tuent , violent, pillent et séquestrent de paisibles citoyens sans aucune contrainte .Elles pourchassent des citoyens dans des quartiers populaires ,dont la 3 ème circonscription de Port -au -Prince .

Des habitants de Martissant se sont réfugiés au centre sportif de Carrefour ,ceux du Bel- air au Parc celtique .Ces rescapés ne savent malheureusement pas pour combien de temps ils vont regagner leurs demeures respectives.
En dépit de plusieurs changements opérés au sein de l’équipe gouvernementale, leurs situations demeurent inchangées .

Suivez-nous sur

Facebook