ACTUALITES

En visite à Ouanaminthe, le « RAMSA » a remis un chèque de 100 000 mille gourdes et des kits alimentaires, comme participation à la construction du canal d’irrigation 

ONM

Une délégation de l’organisation dénommée « Rasanbleman Madan Sara Dayiti » (RAMSA), a visité le jeudi 30 novembre 2023, la construction du canal sur la rivière Massacre, à Ouanaminthe.

Cette visite a été l’occasion pour le RAMSA de constater l’état d’avancement des travaux et du coup, exprimer sa solidarité envers le comité chargé de la construction du canal visant l’irrigation de la plaine Maribahoux, fait remarquer la présidente du RAMSA, Jocelyne Jean-Louis.

Cette délégation a été accueillie par des membres de la structure départementale du Nord-Est de RAMSA, notamment Elisabeth Desgraviers, coordonnatrice des délégués de ville de Ouanaminthe et l’ancienne mairesse de la commune de Capotille, Wideline Canéus.

Un chèque de 100 000 mille gourdes et des kits alimentaires, constitués uniquement de produits locaux, ont été remis au comité de gestion des travaux de construction du Canal.

A l’occasion de cette visite, une marche a été réalisée. Celle-ci a débuté au bureau de l’organisation « Rassemblement des Femmes Dévouées pour le Développement de Ouanaminthe » (RFDDO), pour aboutir au canal.

C’était l’occasion pour les initiateurs de déposer une gerbe de fleurs portant l’écriteau RAMSA sur la Rivière Massacre, en mémoire des haïtiens massacrés en 1937, sur le territoire dominicain.

La construction du Canal ne doit pas s’arrêter, insiste Jocelyne Jean Louis. La coordonnatrice du RAMSA salue la solidarité des haïtiens dans le cadre de cette démarche historique.

Elle a par ailleurs invité le ministre de l’agriculture, des ressources naturelles et du développement rural, à rejoindre le comité de gestion des travaux de construction du canal. Ce qui selon elle, pourra favoriser le relancement de la production des denrées locales.

Cela va permettre également, de faire échec à la décision inappropriée du président dominicain, le 15 septembre dernier, de fermer sa frontière avec Haïti, persiste Jocelyne Jean Louis. Elle a réitéré son engagement de travailler en vue de faire valoir le droit des « Madan Sara » et promouvoir la production locale.

La délégation a été composée entre autres de Mme Jocelyne Jean-Louis présidente du RAMSA, du docteur Luckner Edouard responsable des relations publiques, de maître Elisabeth Desgraviers présidente de RAMSA au niveau de la commune de Ouanaminthe, également vice-présidente départementale du Nord-Est de ladite structure et Wideline Canéus, coordonatrice départementale du Nord-Est du RAMSA.

Recrutement DINEPA
Le Filet Info Le Filet Info souhaite vous envoyer des notifications.
Dismiss
Allow Notifications