ACTUALITES

Désignation d’un président provisoire : Platfòm Ann Kore Komisyon Akò Montana » propose une élection de second degré en vue de rendre transparent le processus électoral

Des propositions de sortie de crise se multiplient alors que le pays s’ enfonce d’ avantage dans une crise politique exceptionnelle. La structure dénommée « Platfòm Ann kore komisyon akò montana  » apporte certaines modifications à ce document en vue de faciliter aux acteurs à choisir un président provisoire et un premier ministre .

Plus d’ un mois après l’ assassinat de l’ ancien président Jovenel Moïse, la classe politique et la société civile organisée sont toujours incapables de doter le pays d’un président provisoire et d’un chef de gouvernement. En vue de trouver une solution à cette crise exceptionnelle, « Platfòm Ann kore komisyon akò montana  » apporte certaines modifications à l’accord de Montana afin de faciliter la tâche au Conseil National de Transition (CNT ) et le collège électoral.

Désignation d'un président provisoire : Platfòm Ann Kore Komisyon Akò Montana" propose une élection de second degré en vue de rendre transparent le processus électoral

Selon ces modifications, à la place de la Commission pour la Recherche d’une Solution Haïtienne à la Crise,
Via le CNT et le collège électoral, ce sont les secteurs organisés qui vont désigner les candidats. La Plateforme prévoit trois ou cinq candidats à la présidence . Ces derniers doivent participer à une élection de segond degré. Si l’un d’entre eux obtient plus de 50% de voix ,il sera choisi comme président provisoire. Dans le cas contraire il y aura un second tour .

En ce qui concerne le premier ministre ,il doit être choisi par les membres du CNT. Trois personnes seront choisies au préalable avant d’aboutir au choix définitif sur la base d’un consensus, informe l’ un des signataires de ce document. Le nom de la personne retenue sera communiqué au président intérimaire .

Le syndicaliste Dumé Sonson informe que cette démarche vise à rendre beaucoup plus transparent le processus électoral arguant que certains acteurs ont des réserves par rapport au pouvoir accordé au CNT. « Nous pensons qu’une élection de segond degré est la meilleure formule pour trouver une solution à la crise, de l’avis du syndicaliste .

Accroché fortement à l’ accord de Montana dont il est l’un des signataires, le syndicaliste invite d’autres secteurs à se positionner sur ce document .

Le porte parole du Collectif des Avocats pour la Défense des Droits de l’Homme maitre Arnel Rémy, souligne que les modifications apportées à l’ accord de Montana simplifient le travail de la Commission pour la Recherche d’une Solution à la Crise Haitienne (CRSCH ).Maitre Rémy encourage les acteurs concernés à faire un dépassement de soi afin de trouver une solution concertée à la crise .

Préoccupé par l’ aggravation de cette crise , le responsable du Réseau des Enseignants et Enseignantes Haïtiens, Jean Duteau Duger appelle les acteurs à privilégier l’intérêt collectif. Le syndicaliste revient sur le drame survenu à Martissant dans la nuit du cinq au six Août dernier pour justifier l’impérieuse néssessité de doter le pays d’un président et d’ un premier ministre pouvant adresser les grands problèmes du pays.

Notons que la démarche de la structure dénommée  » Platfòm Ann kore komisyon akò montana  » est approuvée par plus de 16 organisations syndicales dont la Brigade Syndicale Anti Corruption (BSAC), le Collectif des Avocats pour la Défense des Droits de l’Homme ( CADDHO ) et le
Réseau des Enseignants et Enseignantes Haïtiens ( RHE ). Ce document est déjà soumis à la Commission pour la Recherche d’une Solution Haïtiennes à la Crise (CRSHC), selon les signataires .

Suivez-nous sur

Facebook