INSÉCURITÉ

Haïti/Insécurité : des kidnappeurs utilisent une nouvelle stratégie pour asphyxier financièrement des familles 

Rares sont les personnes kidnappées qui versent une seule rançon en échange de leur libération. Les ravisseurs deviennent de plus en plus impitoyables, de nos jours ils exigent plusieurs rançons aux parents des victimes. Le dernier cas en date remonte à 56 jours, il s’agit de Patrick Marcelin. Ce dernier est en captivité depuis 56 jours. Malgré le versement de deux rançons par sa famille les kidnappeurs refusent de le libérer, ils réclament une troisième rançon.

Ce cas n’est pas exceptionnel mais, c’est plutôt une nouvelle stratégie utilisée par des kidnappeurs pour asphyxier financièrement les otages. La liste des personnes kidnappées, victimes de cette pratique malveillante s’allonge quotidiennement. On peut citer entre autres le pasteur Lochard Rémy, l’artiste Money-G, le pasteur Ferrer …

Haïti/Insécurité : des kidnappeurs utilisent une nouvelle stratégie pour asphyxier financièrement des familles 

Pour satisfaire à la demande de ces kidnappeurs dépourvus de toute humanité, les familles des otages sont obligées de vendre tous ce qu’elles possèdent: voitures, objets de valeurs et dans certains cas même leurs maisons. Certaines d’entre elles dorment actuellement à la belle étoile .

Ces cas que nous venons d’énumérer font beaucoup de bruit dans des médias et les autorités en sont informées. Malheureusement elles ne font rien pour empêcher cette pratique. Il revient à la famille des victimes de faire de leur mieux pour satisfaire les demandes des kidnappeurs. En dépit des mouvements de protestations organisés contre le kidnapping, les autorités ne font que constater comme de simples citoyens, l’expension de ce phénomène sur presque tous les départements du pays.

Suivez-nous sur

Facebook