Education

Haïti-Éducation:des organisations syndicales se positionnent face au choix des trois ministres pressentis pour diriger le MENFP en particulier Nesmy Manigat

Dans une correspondance adressée au premier ministre Ariel HENRY, la Coordination des Directeurs d’Ecoles de Pétion-ville Ville (CODEP), le Collectif des Éducateurs pour le Renouveau de L’Education en Haiti (CEREH) et la

Coalition des Leaders pour le Respect du Droit à l’Education Gratuite des Enfants Haïtiens (COLREDHA)
, trois organisations syndicales, mettent en garde le premier ministre Ariel Henry contre toute velléité d’installer l’ ancien ministre Nesmy MANIGAT au poste de ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle.

Haïti-Éducation:des organisations syndicales se positionnent face au choix des trois ministres pressentis pour diriger le MENFP en particulier Nesmy Manigat

Les signataires de cette correspondance, estiment que l’ancien titulaire du MENFP n’est pas digne d’être à ce poste arguant qu’ à titre de Partenaire Mondial de l’Education, Nesmy Manigat a empêché aux autorités de bénéficier du soutien financier du Programme Mondial pour l’Éducation (PME) et a présenté de préférence au PEM son projet évalué à 9. 900. 000 dollars américains.

Haïti n’a pas pu bénéficier à travers le MENFP, le montant de 10. 000. 000 de dollars américains visant à combattre le Coronavirus dans les écoles , en raison de la cupidité de l’ancien ministre Nesmy MANIGAT, dénoncent les organisations syndicales. Selon elles, l’ancien ministre de l’éducation nationale a comploté avec le Volontariat pour le Développement d’Haïti (VDH) et a présenté son projet au détriment de l’État haïtien.

Les organisations signataires de cette correspondance se disent prêtes à fouler le Macadam au cas où le premier ministre Ariel HENRY décide de choisir Nesmy MANIGAT comme ministre de l’éducation nationale. Il s’agirait selon elles, d’un cadeau de Noël empoisonné pour nos enfants.

Suivez-nous sur

Facebook