INSÉCURITÉ

Reprise timide des activités: Ariel Henry a t-il gagné le pari ?

Après plus d’une semaine de paralysie, la vie commence à reprendre dans certains endroits de la région métropolitaine de Port-au-Prince.Cette reprise est encore loin de calmer la colère de certains protestataires. Ces derniers, pour la plupart des habitants des villes de province, n’entendent pas baisser les bras.Ils promettent de faire feu de tout bois afin de contraindre le neurochirurgien à la démission.

 

Le pari est-il gagné pour le locataire de la primature considérant la reprise timide des activités ? Des organisations et dirigeants politiques sont d’avis contraire.

 

« Dans une bataille il y a plusieurs phases, la population vit au jour le jour, la reprise des activités est tout à fait normale. La décision d’augmenter les prix des produits pétroliers à plus de 50 pourcent est une preuve irréfutable qu’Ariel Henry ne travaille pas en vue de l’amélioration des conditions de vie de la classe la plus défavorisée », déclarent des membres de l’Espace de Mobilisation Nationale.

 

Selon eux, la révision à la hausse du prix de l’essence ne vise qu’à faire plaisir à un petit groupe du secteur privé, qui détient la  monopole de ce produit.

 

Pour l’EMNA, le premier ministre de facto, met à exécution son plan monté depuis plusieurs mois. Elle  en veut pour preuve la rareté artificielle imposée à la population.

 

 

 

 

Suivez-nous sur

Facebook