INSÉCURITÉ

Vision cynique du pouvoir : la Maxime du Comte de Monte-Cristo dans le contexte Haïtien

ONM

Au cœur du chef-d’œuvre littéraire d’Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, réside une citation poignante qui encapsule la vision cynique du protagoniste, le Comte lui-même. La maxime « En politique, il n’y a pas d’hommes, mais des idées ; pas de sentiments, mais des intérêts ; en politique, on ne tue pas un homme : on supprime un obstacle, » offre une clé de compréhension profonde de la perspective complexe qui guide les actions du Comte tout au long du récit.

Cette maxime résonne de manière frappante dans le tumulte de la politique haïtienne contemporaine. Les politiciens au pouvoir actuellement semblent embrasser cette perspective de manière sinistre, manifestant un climat politique où la violence, les enlèvements et le maintien forcé du pouvoir sont devenus des outils courants.

Les hommes au pouvoir en Haïti, plutôt que d’être des leaders empathiques, semblent être des acteurs froids, motivés uniquement par des intérêts personnels. Les scènes de violence et d’enlèvements deviennent des manifestations viscérales de cette maxime, où éliminer les opposants est perçu comme la voie inévitable pour garantir la pérennité du pouvoir. La vie humaine devient une monnaie d’échange dans ce jeu politique, avec des individus réduits à des obstacles à éliminer.

La réalité haïtienne est marquée par une multitude de maux qui rongent la vie quotidienne du peuple. Les enlèvements, souvent orchestrés pour des gains financiers ou des motivations politiques, sont devenus une menace constante. La corruption gangrène les institutions, sapant la confiance du peuple envers le gouvernement. Dans ce contexte, la maxime cynique du Comte de Monte-Cristo semble être gravée dans la réalité, évoquant un désespoir palpable.

Pour remédier à cette situation déplorable, une introspection politique et des mesures drastiques sont essentielles. Il est impératif que les politiciens haïtiens abandonnent la mentalité de « supprimer un obstacle » au profit d’une approche axée sur la résolution pacifique des conflits. La lutte contre la corruption doit être une priorité, il est impératif de restaurer la confiance de la population envers les institutions.

La communauté internationale doit également jouer un rôle significatif en soutenant les efforts haïtiens pour rétablir la stabilité. L’aide technique, financière et logistique est cruciale pour renforcer les capacités du gouvernement à répondre aux besoins de la population et à restaurer l’ordre.

La maxime cynique du Comte de Monte-Cristo offre une lentille pertinente pour analyser la politique haïtienne contemporaine. Cependant, elle ne doit pas être acceptée comme une fatalité. Un changement de mentalité, des actions résolues contre la corruption et un engagement sincère envers le bien-être du peuple peuvent être les premiers pas vers une politique haïtienne plus humaine, respectueuse de la vie et orientée vers le progrès.

Désiré Lucien

Recrutement DINEPA
Le Filet Info Le Filet Info souhaite vous envoyer des notifications.
Dismiss
Allow Notifications