Justice

Un défenseur des droits humains sous les verroux pour escroquerie

Des agents de la Police Nationale d’Haiti (PNH) ont interpellé Joasil Fritznel, directeur exécutif de l’Action Concertée pour la Promotion et la Défense des Droits Humains dans l’Artibonite, pour escroquerie.Une accusation rejetée d’un revers de main par le défenseur des droits de l’homme.

Cette arrestation a été réalisée hier lundi 26 décembre 2022, dans la cité de Nissage Saget à la suite d’une altercation entre le militant des droits humains et plusieurs autres personnes à cause du non remboursement d’une dette.

Selon une plainte déposée auprès des autorités judiciaires et policières, le militant des droits humains aurait promis au citoyen Fonrose Maxène qu’il l’aiderait à laisser le pays, il y a de cela environ 3 ans.

Selon des informations fournies par Fonrose Maxène, il avait versé 195,000 gourdes et 475 dollars américains au défenseur des droits humains qui a disparu en dépit d’un pacte de remboursement signé après sa première interpellation par les forces de l’ordre.

Incarcéré au garde à vue du commissariat de Saint Marc, le directeur exécutif de l’ACPROD, répondant aux questions des travailleurs de la presse locale, a nié ses allégations.

Il a fait savoir qu’il a reçu de Fonrose Maxène, une somme d’argent aux fins de l’acquisition de 5 timbres de passport selon les dispositions prises au sein de son organisation.

Le défenseur des droits humains oeuvrant dans le département de l’Artibonite, se dit prêt à rembourser le montant dû au cas où une entente serait trouvée avec le plaignant.

Nixon Deneus

Suivez-nous sur

Facebook