ACTUALITES

Scandale de corruption au consulat d’Haïti à Paris

L’Organisation de Défense des Droits Humains, Sant Karl Lévêque SKL dénonce la corruption qui règne en maître au consulat d’Haïti à Paris. Hier jeudi 10 mars 2022 aux environs de 16h00, heure de Paris (10h00 heure d’Haïti), une dizaine de citoyens haïtiens sont partis au consulat d’Haïti sise au 35 rue Villiers, 17ème arrondissement de Paris pour réclamer leurs passeports payés en renouvellement au prix de 195€ dont 50€ pris à tort pour « prorogation » de la date de validité. Les 50€ n’apparaissent jamais sur les fiches ou reçus de paiement fournis à ces citoyens, informe Sant Karl Lévêque.

 

Sur demande de Richardson Etienne, la police française est présente au consulat pour contrôler l’identité des citoyens réclamant leurs documents. En plus de bafouer leurs droits, le responsable du consulat a fait le choix de leur mettre la police de répression française sur le dos.

Les passeports des haïtiens vivants en France sont renouvelés à Washington et depuis quelques années, des suites de faits corruptions, les délais de renouvellement des passeports sont de plus en plus longs.

 

Le nombre de citoyens haïtiens en difficulté en France pour des problèmes de renouvellement de passeports avoisinerait plus d’une centaine, parmi lesquels dix courageux ont décidé de passer faire les réclamations au consulat ce jour. Ils profitent pour réclamer la démission de Richardson Etienne qui selon eux supporterait les cas de corruption au consulat d’Haïti à Paris.

L’Organisation de Défense des Droits Humains, Sant Karl Lévêque appelle l’exécutif à prendre des dispositions pour résoudre ce problème pour éviter le pire.

SKL informe avoir reçu constamment des plaintes de la part de citoyens haïtiens en France en provenance de Paris, Tours, Toulouse, Montpellier, Marseille, Toulon, etc.. pour leurs passeports en renouvellement au consulat d’Haïti à Paris depuis tantôt dix mois.

Des femmes haïtiennes ayant donné naissance à leurs enfants en France sont confrontées à des difficultés pour avoir un passeport pour leurs progénitures car il leur est exigé d’avoir leur passeport pour pouvoir effectuer celui de leurs enfants, alors que l’Etat haïtien détient leurs passeports en renouvellement depuis plus de dix mois.

 

SKL met en question la garantie que le gouvernement haïtien peut donner à ces citoyens pour avoir leurs passeports dans le plus bref délai.Certains sont sur le point de perdre leurs emplois faute de documents pour renouveler leurs titres de séjour, fait remarquer l’organisme de défense des droits humains.

Sant Karl Lévêque (SKL) exige au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour alléger le fardeau de nos concitoyens en terre française.

Suivez-nous sur

Facebook