ACTUALITES

Saint Marc: nouvelle journée de mobilisation pour exiger le départ du PM defacto Ariel Henry  

Plusieurs centaines de personnes ont foulé le macadam ce lundi 12 septembre 2022, dans la cité de Nissage Saget, pour réclamer la démission du premier ministre defacto, le docteur Ariel Henry.

A l’initiative de la structure politique dénommée « KRI PÈP LA », regroupant des militants politiques considérés comme fer de lance de la mobilisation anti PHTK, des citoyens et citoyennes de différentes couches sociales ont marché dans divers artères de la ville pour exprimer leurs frustrations et déceptions face à ce gouvernement jugé illégal, inconscient et irresponsable face à la misère de la population.

Saint Marc: nouvelle journée de mobilisation pour exiger le départ du PM defacto Ariel Henry  

Ces protestataires ont reproché à l’équipe gouvernementale notamment le locataire de la primature Ariel Henry, d’être en manque de leadership pour juguler la crise pétrolière, le climat de l’insécurité et la cherté de la vie.

Ce mouvement de protestation a paralysé le fonctionnement des institutions publiques et privées. La plupart des propriétaires de ces entreprises sont obligés de verrouiller leurs portes. Un peu plus tôt dans la matinée, des barricades, tessons de bouteilles et des pneus enflammés ont été remarqués sur la voie publique.

Wesner Joseph, porte-parole de KRI PÈP LA, se dit déterminé à poursuivre la lutte tant que le neurochirurgien est à la tête du gouvernement. Les manifestants se donnent rendez-vous pour demain mardi 13 septembre 2022.

Il faut signaler des manifestants en colère ont lancé des jets de pierre à l’endroit des édifices publiques et privées, ce qui pousse les forces de l’ordre à faire utilisation de gaz lacrymogène pour disperser la foule.

Nixon Deneus

 

 

Suivez-nous sur

Facebook