ACTUALITES

Répression de la manifestation des ouvriers par la police nationale d’Haiti

La manifestation des ouvriers des usines textiles a été, pour une nouvelle fois, réprimée par la police nationale d’Haiti , ce mercredi 16 février 2022. Les ouvriers protestataires depuis une semaine réclament mille cinq gourdes comme salaire minimum.

Mécontent face au comportement des forces de l’ordre , le coordonnateur général de la centrale nationale des ouvriers haitiens( CNOHA), Dominique Saint-Éloi annonce une nouvelle journée de mobilisation pour le jeudi 17 février 2022.

Le syndicaliste promet de poursuivre la mobilisation jusqu’à les ouvriers obtiennent satisfaction. Il rejette toute idée de transiger sur le montant fixé à 1500 gourdes. Le numéro un de la CNOHA fait appel à la participation d’autres secteurs de la vie nationale dans la mobilisation prévue pour ce jeudi.

 

À rappeler que beaucoup d’ouvriers sont déjà  Victimes  des agents dits professionels de la police nationale alors que leur mission de service et de protection semble passer ,du coup, de réprimer la classe dont beaucoup d’entre eux sont issus mais aussi subissent le même poids de l’augmentation du coût de la vie que les ouvriers.

En attendant que le conseil supérieur des salaires vienne se positionner sur la revendication des ouvriers, le conseil supérieur de la police nationale s’arrange et prenne acte de la qualité de formation de nos policiers à l’académie de police pour limiter certains agissements de certains agents de la police nationale d’haiti.

Suivez-nous sur

Facebook