Justice

Report à la huitaine, de l’audition du pasteur Armel Lafleur, accusé de viol sur mineure

Plus de quatre années après l’appel fait par le pasteur Armel Lafleur après l’ ordonnance rendue par le juge Joseph Jeudilien Fanfan, le 17 février 2017, renvoyant le pasteur Lafleur et le diacre de son église Michael Lissaint par devant le tribunal criminel siégeant sans assistance de jury pour leur implication présumée dans le viol sur une mineure, membre de son assemblée, l’audition des présumés coupables qui devait débuter ce lundi a été renvoyée à la huitaine.Armel Lafleur ne s’est pas présenté au Tribunal ce lundi alors qu’il a annoncé à son avocat qu’il serait en retard.

Le tribunal a été constitué et le président de la cour avait ordonné au greffier de donner lecture de l’acte d’accusation et l’ordonnance de renvoie, avant que maître Guy Alexis, représentant du conseil de la défense ait sollicité la parole pour donner lecture de l’acte d’appel.

La cour d’appel a finalement décidé de renvoyer l’affaire à la huitaine. Mécontente de cette situation, la victime, avocat stagiaire au barreau de Port-au-Prince n’a pas mâché ses mots pour dénoncer le comportement de son présumé agresseur.

Suivez-nous sur

Facebook