INSÉCURITÉ

Quatrième journée de pillages sous le regard passif du PM Ariel Henry

Depuis le mardi 13 septembre le pays s’enfonce dans le chaos.Les mouvements liés à la révision à la hausse des prix des produits pétroliers entraînement des scènes de pillages à Port-au-Prince et dans de villes de provinces. Des membres du gouvernement ne sont pas épargnés de la colère des manifestants.Les protestataires ont pillé et vandalisé les résidences de l’avocat André Michel, l’ancienne sénatrice Edmonde Supplice Beauzile et le ministre de la Planification et de la Coopération Externe Ricard Pierre.

En dépit des dégâts enregistrés durant ces mouvements de protestation, le premier ministre Ariel Henry reste silencieux.Il observe comme un simple citoyen le pillage des entreprises privées au quotidien .

Quatrième journée de pillages sous le regard passif du PM Ariel Henry

Aucune adresse à la nation, aucun discours pour calmer la colère de la population, le pays sombre dans le chaos.

Ces mouvements de protestation entamés depuis environ une semaine occasionnent d’enormes pertes économiques, ce qui représente un véritable manque à gagner pour le pays déjà en proie à une crise économique.

Suivez-nous sur

Facebook