ACTUALITES

L’équipe de Montana pose des conditions pour reprendre les discussions avec le PM après l’échec d’hier lundi

La rencontre prévue hier lundi 14 février 2022 entre le premier ministre Ariel Henry, des signataires de l’accord du 11 septembre et ceux du 30 août, n’a pu se tenir. Un mal entendu est à l’origine selon l’un des membres du Bureau de Suivi de l’Accord de Montana.

Maître Arnel Rémy informe qu’une correspondance est déjà acheminée au premier ministre dans laquelle le BSA pose des conditions pour reprendre les négociations.

« Nous avons été présents hier comme convenu et nous avons passé plus d’une trentaine de minutes, personne n’était là pour nous accueillir, déplore maître Arnel Rémy soulignant que la délégation était dans l’obligation de laisser l’espace pour avoir été mal accueillie.

Pour la reprise des négociations les conditions posées par le BSA sont entre autres la comparution du premier ministre par devant la justice en vue de prouver son innocence dans l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse ,le retrait du processus de la formation du Conseil Electoral Provisoire et la mise en place de la nouvelle constitution.

Par ailleurs le membre du BSA rejette d’un revers de main, les déclarations selon lesquelles l’équipe de Montana est fermée au dialogue .

Suivez-nous sur

Facebook