ACTUALITES

Le dialogue entre Ariel Henry, Montana-PEN et alliés dans l’impasse

Les discussions entre le premier ministre Ariel Henry et les signataires de l’accord Montana-PEN et alliés ont buté sur des obstacles au cours de la troisième journée. La question relative à un exécutif bicéphale ou monocéphale a été l’objet de discorde entre les deux groupes. Aucune entente n’a été trouvée au terme des discussions tenues hier lundi 18 juillet 2022, informe l’un des protagonistes Antoine Rodon Bien Aimé .

« Lors des pourparlers, Montana-PEN et alliés ont proposé dans l’agenda des discussions, le rétablissement de l’ordre Républicain selon l’esprit de la constitution de 198. Ce point a provoqué un débat houleux entre les différents acteurs, selon l’ancien député de la circonscription de Cerca Carvajal. L’ancien parlementaire juge catastrophique le bilan de la gestion du premier ministre Ariel Henry.

Le dirigeant politique fait remarquer que pendant les 12 derniers mois, l’expérience d’un pouvoir dirigé par une seule personne n’a donné aucun résultat. Le pays est sombré dans la corruption, l’insécurité, le kidnapping, la pénurie de carburant, des massacres entre autres. Le signataire de l’accord PEN met en question la volonté du premier ministre de trouver une issue à la crise. Il en veut pour preuve le départ, au milieu des discussions, du chef du gouvernement lors des échanges d’hier lundi.

Une position partagée par des signataires des accords Montana-PEN et alliés, qui croient que seul le départ du neurochirurgien peut tirer le pays de l’impasse.

Suivez-nous sur

Facebook