INSÉCURITÉ

Le corps de l’inspecteur Réginald Laleau toujours entre les mains de Lanmò san jou

Assassiné le dimanche 24 juillet, le corps de l’inspecteur de police Réginald Laleau est toujours entre les mains des membres de 400 Mawozo. La famille de l’inspecteur est actuellement en fuite en raison des menaces dont elle est l’objet du gang armé, selon la concubine du défunt, Darnouche Joseph.

 » Je n’ai pas un sous pour prendre soins du bébé et des autres enfants », se lamente Darnouche. Jusqu’à présent la famille de la victime ne reçoit aucun appel, voir de l’assistance de l’institution policière selon la jeune dame .Cependant l’épouse du défunt affirme avoir été contactée par des membres de de la PNH en vue de palnifier des funérailles symboliques pour la victime.

Hier jeudi un autre policier a été tué de plusieurs balles. Il s’agit d’Anthony Dumas agent de l’Unité Départementale de Maintient d’Ordre et membre de la 27ème promotion de la Police Nationale d’Haïti. La patrouille dans laquelle se trouvait la victime a été prise dans une ambuscade à l’Acul, une localité située à Gros-Morne. Plusieurs autres policiers sont sortis blessés lors de cette attaque.

Suivez-nous sur

Facebook