ACTUALITES

Lancement de la 2ème édition du séminaire de formation sur la corruption 

Ouverture à l’université Quisqueya, de la 2ème édition du séminaire de formation à l’initiative de la structure « Ensemble Contre la Corruption (ECC), soutenu par Avocats Sans Frontières Canada à travers le programme Accès à la Justice et Lutte contre l’Impunité en Haïti (AJULIH). Une trentaine d’étudiants mémorants ont participé à ce séminaire axé sur la thématique de la corruption.

Dans ses propos de circonstances, la présidente de l’ECC, Jocelyne COLAS a remercié les différentes institutions partenaires pour leurs supports à cet organisme dans la lutte contre la corruption. Elle en a profité pour remercier les étudiants d’avoir manifesté leurs intérêts à cette formation.

De son côté, le Recteur de l’Université Quisqueya, le professeur Jaky LUMARQUE félicite l’ECC pour cet initiative. Il rappelle qu’Haiti est classé à l’échelle de la perception de la corruption de Transparency International, en 170ème sur 180 pays en 2020, avec un score de 18 sur 100 alors qu’en 2021,son score s’élevait à 20 sur 100 et est placé 164 sur 180 pays.

Pour sa part, la directrice pays de Avocats sans Frontières Canada ( AVS), Taïna NOSTER se félicite du support de cet ONG à la création de l’ECC en 2017 d’une part et d’autre part elle croit qu’elle est encore possible de contrer la corruption en Haïti.  » Il faut s’indigner face aux actes de corruption dans le pays, qui empêchent à la population de jouir les droits fondamentaux. Ainsi il est d’une grande importance de dénoncer, vulgariser et d’informer… particulièrement la population dans les zones reculées » a-t-elle exhorté.

Edouard Paul, quant à lui, se réjouit de cette deuxième édition car dit-il, ce fléau est à la base des retards du développement et des services publics du pays, d’où la velléité de l’ ECC pour changer cette opinion sur Haïti.

Selon Jean Baptiste ROMULUS, responsable de programme à l’ECC, ces trois journées de formation se réalisent dans l’objectif de sensibiliser les étudiants sur les causes et les méfaits de la corruption, éveiller en eux l’esprit critique pour qu’ils participent eux aussi à ce grand combat contre le fléau que représente la corruption, qui sape la démocratie, l’état de droit et qui nuit au développement du pays.

Junior Darius,

[email protected]

 

 

Suivez-nous sur

Facebook