Idées

La destruction de la barrière principale d’Haïti sur la frontière de Ouanaminthe, un signe de destruction de la souveraineté 

ONM

En diplomatie, rien ne se fait pour rien. Face à la détérioration du climat des relations binationales entre la République Dominicaine et Haïti depuis la construction du canal de Ouanaminthe où le Président dominicain, Luis Abinader a pris des sanctions commerciales contre la population haïtienne. Malgré tout, la population haïtienne tient bon pour dire KPK ( Kanal la Pap Kanpe).

Les secteurs commercial et industriel de la République Dominicaine ont consentis des pertes énormes à la suite des décisions maladroites du Président Dominicain.

Le Gouvernement dominicain a jugé bon de redémarrer les activités commerciales avec Haïti.

La population de Ouanaminthe a dit non, la frontière doit rester fermée en exigeant des réformes dans les relations commerciales entre la République Dominicaine et Haïti.

Il est vrai que des contrebandiers haïtiens et dominicains utilisent souvent des points non officiels sur les frontières pour écouler illégalement des produits dominicains.

Quand on dit contrebande, tout est possible. Drogue, trafic d’organes, produits périmés, proxénétisme. On peut se souvenir, des pochettes de sang infecté interceptées sur les frontières à Ouanaminthe en disent tout.

Avec la fermeture des Frontières, les pertes sont énormes pour les industriels dominicains. Même si on doit dire que cette situation a favorisé une inflation galopante sur les prix des produits de première nécessité en Haïti et a impacté négativement la crise alimentaire qui ravage la République de l’Ouest.

Mais, cela ne permet à quiconque de prendre des décisions d’ouvrir de force la barrière principale d’une frontière binationale. C’est une infraction grave et un incident diplomatique terrible. Pourtant, le Gouvernement haïtien n’a rien dit 72 heures de temps après.

A noter que des individus encagoulés ont ouvert de force la barrière principale d’Haïti, pour faciliter à des camions de marchandises de franchir la partie d’Haïti et rentrer en République Dominicaine sans inspection. Vous savez ce que cela veut dire.

Maintenant, des individus à bord d’un camion ont détruit totalement la barrière principale d’Haïti sur la Frontière de Ouanaminthe.

Du jamais vu, c’est un incident diplomatique grave. Le Gouvernement haïtien n’a rien dit jusqu’à présent.

C’est un pays livré à la merci de Dieu. En matière de sécurité, Haïti est extrêmement vulnérable. Même sur les frontières haïtiano-dominicaine, la sécurité du côté d’Haïti prête à équivoque.

Le Mouvement Point Final croit que ces actes ou ces incidents diplomatiques ne sont pas innocents. Ce sont des signes avant coureurs qui demandent de profondes réflexions. Parce que ces actes traduisent clairement l’absence de l’Etat et la souveraineté d’Haïti.

C’est la raison pour laquelle, le Mouvement Point Final considère la destruction de la barrière principale d’Haïti sur les frontières haïtiano-dominicaine, comme la destruction de la souveraineté d’Haïti.

Kabrit gade je mèt kay anvan l antre.

 

Ulysse Jean Chenet

Recrutement DINEPA
Le Filet Info Le Filet Info souhaite vous envoyer des notifications.
Dismiss
Allow Notifications