ACTUALITES

La colère gronde à Port-au-Prince contre la rareté du carburant 

A trois jours consécutifs de paralysie des activités, des citoyens de la zone métropolitaine de Port-au-Prince sont très remontés en raison de l’inaction des autorités étatiques. Des citoyens interrogés reprochent au premier ministre Ariel Henry de n’avoir adopté aucune disposition en vue de résoudre le problème de rareté des produits pétroliers sur le marché local.

Ces protestataires estiment que le numéro un de la primature n’est pas à la hauteur d’administrer la cité.Ils réclament sa démission.

Le dysfonctionnement des activités durant ces trois jours peut entraîner des conséquences économiques majeures, de l’avis des économistes. Le professeur de l’université Enomy Germain prévoit même des suppressions d’emplois dans les prochains jours en raison de la rareté du carburant.

Suivez-nous sur

Facebook