ACTUALITES

L’ Office de la Protection du Citoyen exige la démission du PM Ariel Henry

Suite à la confirmation des informations selon lesquelles la Digicel a révélé que le PM ariel Henry était en communication téléphonique avec l’un des présumés assassins du president jovenel Moise, l’Office de la Protection du Citoyen se dit révolté dans une note rendue publique.

Les données relevées par cette compagnie de téléphonie mobile confirme peu après l’assassinat du président jovenel Moise, soit le 7 juillet 2021, Ariel Henry et Jean Félix Badio ont eu un entretien téléphonique de 3 minutes aux environs de 4h03 minutes du matin, puis 17 minutes après, soit à 4h20 am, les deux hommes se sont entretenus durant 4 minutes. De plus, les données du GPS ont localisé Ariel Henry à l’hôtel Montana et Badio à pèlerin,sur les lieux du crime.

Face à cette confirmation , l’OPC réclame la démission du PM Ariel Henry et exige qu’il se mette à la disposition de la justice.

Dans cette note l’OPC demande à la communauté internationale particulièrement l’organisation des États américains (OEA), le core group, les pays amis d’Haïti,la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies en Haïti de ne pas appuyer le chef de la primature , qui désormais devient l’un des suspects de l’assassinat du président jovenel Moise selon la note

Suivez-nous sur

Facebook