Insécurité foncière: le pasteur Antoine Jean-Louis raconte son calvaire

L’insécurité foncière frappe de plein fouet les haïtiens surtout ceux qui vivent en terre étrangère. La liste des victimes est très longue et les autorités semblent être dépassées par ce phénomène qui devient de plus en plus répandu. Sur la longue liste des victimes figure le pasteur Antoine Jean-Louis , propriétaire de plusieurs terrains à Turgeau et Vivy Mitchell .

Le pasteur Jean-Louis dénonce des menaces dont il est l’objet pour son terrain situé à Vivy Mitchel. Il dit avoir été contraint de signer un contrat de vente par l’ancien commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, maître Claudy Gassant au bureau du notaire Jean Henry Céant. La victime explique que maître Gassant, jusqu’à sa mort ne lui a pas payé .

Concernant son terrain situé à Turgeau, le pasteur accuse plusieurs autres personnes dont certains avocats comme qui, selon lui auraient même fabriquer un faux acte de décès pour récupérer ce terrain.

Le théologien dénonce la passivité des autorités face à la problématique de l’insécurité foncière en Haïti. Il souhaite l’intervention des autorités compétentes afin qu’il puisse récupérer ses terres.

Suivez-nous sur

Facebook