INSÉCURITÉ

Haïti/Tradition : commémoration de la Toussaint sous fond d’insécurité cette année 

Des cimetières sont presque vide un peu partout dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Les vodouïsants évitent de se rendre dans des cimetières par peur de se faire tuer ou kidnapper, selon le prêtre vodou Isac Sambaël. Hormis l’insécurité, il évoque la question de la cherté de la vie.  » Les prix des produits de première nécessité augmentent considérablement, la population est appauvrie », fait remarquer le porte parole de la structure dénommée « Regroupement des Vodouïsants de Pétion-ville ». Il reproche les autorités étatiques qui selon lui, refusent de prendre des dispositions en vue d’assurer la sécurité de la population et de réviser à la baisse les prix des produits alimentaires.

« On ne peut pas sortir, il y a un psychose de peur, les prix des différents circuits augmentent à plus de 200/% à cause de la rareté du carburant », déplore le prêtre vodou. Il invite tous les secteurs de la vie nationale à se mettre ensemble, en vue de trouver un consensus national.

Suivez-nous sur

Facebook