POLITIQUE

Haïti/Politique : les élus de l’accord de Montana resserrent les liens avec les autres entités 

Une journée de travail a eu lieu hier dimanche 6 novembre 2022, entre les élus et les signataires de l’accord Montana. Il s’agit selon les initiateurs, d’une rencontre de restitution des diverses réunions réalisées par Fritz Alphonse Jean, président élu et d’autres représentants des entités de l’accord avec des acteurs non signataires.

Ces pourparlers ont été réalisés dans la perspective de la recherche d’un consensus national pour trouver une solution haïtienne à la crise, selon Steven Irvenson Benoît, premier ministre de l’accord Montana.

Les discussions entre le Président élu de l’accord du 30 août et les groupes politiques se sont déroulées dans la plus grande élégance. À travers cette rencontre, le forum de la societe civile, le CNT, le KRN et le Forum Politique ont réaffirmé leur confiance dans le leadership des élus. Un document présentant la restitution des rencontres en l’état actuel des avancements des discussions politiques et les perspectives de la recherche du consensus national ont été présentés aux signataires, détenteurs de la légitimité de l’accord » , selon les explications fournies par le président élu , à travers un point de presse tenu dans l’après-midi du dimanche.

Des propositions ont été faites en vue de mieux harmoniser le travail des différentes entités de l’accord Montana, selon Fritz Alphonse Jean. Ce dernier souligne que l’accord Montana n’est pas un parti politique. Il regroupe des entités avec des positions politiques divergentes, ce qui peut créer des contradictions tenant compte de certaines frictions existantes au sein de l’accord, ce qui selon lui est normal en toute démocratie.

La proposition d’un comité exécutif national a été faite pour mieux coordonner les travaux des différentes entités de l’accord, unanimes à la nécessité de la recherche du consensus national. Cette proposition a été formellement soumise aux signataires qui ont apprécié l’idée.

Les protagonistes se donnent rendez-vous très prochainement concernant une éventuelle résolution visant l’adoption ou pas, de la proposition, selon Fritz Alphonse Jean.

Suivez-nous sur

Facebook