Justice

Haïti/Justice : l’OCNH appelle au dialogue les acteurs concernés par le processus de désignation du représentant du secteur des droits humains au CSPJ

Dans un communiqué daté du lundi 7 novembre 2022, adressé aux organismes de défense des droits humains, l’Organisation des Citoyens pour une Nouvelle Haïti (OCNH), attachée à sa campagne de plaidoyer pour le renforcement et l’existence des institutions étatiques plus particulièrement le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire, rappelle avoir adressé en date du 6 octobre 2022 une correspondance à l’Office de la Protection du Citoyen (OPC), une recommandation visant la relance du processus de désignation du représentant du secteur des droits humains au CSPJ. En réponse, l’OPC a répondu favorablement à cette demande dans un esprit de compromis.

 

Le 10 octobre 2022, dans un mémorandum adressé aux Organisations de défense des droits humains, l’OPC les a invité à la concertation afin que le processus soit relancé avec tous les acteurs concernés, poursuit l’OCNH. L’organisme de défense des droits humains dit avoir constaté que, depuis la publication de la note de l’OPC, plusieurs groupes d’organisations ont manifesté leur intérêt en acceptant de mener des consultations autour de la faisabilité d’une telle relance.

De ce fait, dans le souci de prévenir tout différend, l’Organisation des Citoyens pour une Nouvelle Haïti (OCNH) et le Combite pour la Paix et le Développement (CPD) disent avoir lancé une mise en garde contre tout empressement ou toute décision hâtive, en raison des consultations en cours auprès de plusieurs groupes représentatifs de diverses tendances, en vue de statuer sur la faisabilité de la réalisation des élections permettant au secteur d’être représenté au CSPJ.

L’OCNH dit constater que les résultats des consultations se sont soldés sur des conclusions divergentes. D’une part, un groupe d’organisations a déjà programmé des élections pour demain mardi 8 novembre 2022, d’autre part, un autre groupe d’ONG de défense des droits humains, dans un communiqué publié le 4 novembre 2022, estime que le moment n’est pas opportun dans ce contexte de crise sociopolitique. Une telle situation est selon l’OCNH, susceptible d’engendrer de nouvelles contestations au sein du secteur des droits humains au sujet de son représentant au CSPJ.

A travers ce communiqué portant la signature du directeur exécutif de l’institution, l’OCNH en tant qu’observateur du processus, croit nécessaire de renouveler son appel au dialogue, en invitant les deux groupes d’organisations et bien d’autres acteurs concernés, à poursuivre les discussions dans le but de résoudre le problème sur la base d’un large consensus, afin d’asseoir la crédibilité et la légitimité du processus de désignation du représentant du secteur des droits humains au Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire.

Suivez-nous sur

Facebook