INSÉCURITÉ

Haïti/Justice: les pilleurs sont dans le collimateur de la justice

Les autorités judiciaires du Tribunal de Première Instance de Saint Marc, ont émis plus d’une douzaine de mandats de comparution contre des personnes impliquées dans des scènes de pillages sur des entreprises privées et publiques les 16 et 17 septembre 2022, informe le commissaire du gouvernement ai près du parquet de Saint Marc, Moïse Derestin.

Des actes de vandalisme et incendiaires réalisées sur des institutions privées et publiques telles que: la Natcom, la Digicel, Spot Bar, Plan de Dye de Frael Guerrier, Bel Kay, Terne Sound, ONA, la Mairie, l’ APN, le sous-commissariat de Portail des Guêpes et le complexe administratif logeant l’OAVCT, la DGI ainsi que la douane ne seront pas restés impunis, a martelé le chef de la poursuite pénale de la juridiction de Saint Marc.

Lors d’une perquisition effectuée dans plusieurs residences privées, des agents de la Police Nationale d’Haiti (PNH) ont interpellé 3 suspects qui ont pris part aux scènes de pillages et de vandalisme, a indiqué le CG ai près du parquet de Saint Marc.

Dans le cadre d’une campagne lancée par des instances judiciaires et policières en vue de la récupération des objets volés par des pilleurs, plusieurs matériels et équipements volés ont été retournés, selon des informations recueillies auprès du Commissaire de police Jean David Matias et certains entrepreneurs victimes.

Pour l’instant, un calme apparent est constaté au niveau de la ville, certaines entreprises privées ont déverrouillé leurs portes et d’autres ont fermé leur rideau.

Des brokers affectés à l’Autorité Portuaire Nationale ( APN) de Saint Marc, ont nettoyé le bureau de la douane, afin de faciliter la reprise des activités tandis qu’au palais municipal, toutes les dispositions ont déjà été prises pour le fonctionnement de ce bureau étatique.

Pour l’instant, la mobilisation visant à contraindre le neurochirugien Ariel Henry à remettre le tablier est en panne en raison de l’émission des mandats à l’encontre des responsables d’organisations politiques qui ont pris le marquis. D’autres responsables politiques opposés au régime PHTK, se disent determinés à poursuivre la lutte au péril de leurs vies.

 

Nixon Deneus

Suivez-nous sur

Facebook