Justice

Haïti/ Justice : les audiences correctionnelles sont bloquées au TPI de Saint Marc

Le mouvement de protestation declenché par un groupe d’avocats du barreau de Saint Marc depuis plus de trois semaines, a paralysé le fonctionnement du Tribunal de Première Instance de Saint Marc (TPI), ce lundi 29 Août 2022, a constaté un reporter de Lefilet info.

Ces hommes de loi, dans une résolution adoptée par le conseil de l’ordre et approuvée par une partie des membres de la basoche, ont demandé au ministre de la justice et de la sécurité publique Bertho Dorcé de mettre à la porte le commissaire du gouvernement Moïse Derestin qui disent ils, est impliqué dans des actes de corruption lors de son premier passage à la tête du parquet de Saint Marc.

Contacté à ce sujet, le chef du parquet Moïse Derestin a rejeté d’un revers de main ces allégations qu’il qualifie de pure mensonge visant à ternir sa réputation.
 » Des avocats sont toujours à mon bureau pour défendre leur client », a t il martelé.
Il a fait savoir que c’est un groupe d’avocats ayant à sa tête le bâtonnier Carl Henry Volmeus qui essaie de perturber le fonctionnement du TPI de Saint Marc.

Maître Moïse a indiqué qu’après le memorandum du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique demandant aux substituts en grève de reprendre leur boulot, il y a une quinzaine de dossiers correctionnelles qui sont prêts, mais des avocats protestaires avec un haut speaker et un mégaphone créant des bruits sonores, ont perturbé le déroulement de l’audience correctionnelle.

Cette perturbation constitue une violation grave du droit des personnes détenues en attente de connaitre leur sentance, a fait savoir le chef de la poursuite pénale de la juridiction de Saint Marc.

A signaler que ce mouvement de protestation ne trouve pas l’adhésion de tous les membres du barreau de Saint Marc, qui estiment que cela est entrain de salir l’image de la profession.

Nixon Déneus.

Suivez-nous sur

Facebook