Justice

Haiti-Justice: intensification des protestations des avocats du conseil de l’ordre du barreau de Saint Marc

Vêtues de leurs toges, certains assis et d’autres allongés devant l’entrée principale du bureau du commissaire du gouvernement ai près le Tribunal de Première Instance de Saint Marc, Moïse Derestin, des avocats membres du conseil de l’ordre ont empêché le personnel administratif et le chef du parquet à pénétrer dans leur bureau, hier mardi 18 Octobre 2022.

Cette nouvelle stratégie mis en place par les hommes de loi, suivant une correspondance adressée au doyen du TPI de Saint Marc, doit prendre fin après le départ du chef du parquet, selon les déclarations de maître Junior Louis à la presse régionale.

Les avocats militants reprochent au chef de la poursuite pénale maître Moïse Derestin, d’avoir soustraire des corps du délit dans des dossiers en instance de jugement, liberés des prévenus sans aucune décision judiciaire, a deploré maître Junior Louis. Pour sa part, maître Borose Alexis qui apporte son soutien à ses pairs a deploré le comportement passif du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique, en dépit des correspondances acheminées concernant le refus des avocats de collaborer à nouveau avec le commissaire du gouvernement.

Il lance un appel pressant au titulaire du ministère de la justice, Bertho Dorcé de remplacer dans un bref délai le commissaire du gouvernement qu’il qualifie d’incompétent et de corrompu, en vue de la reprise des activités judiciaires pour permettre aux personnes incarcérées en attente de jugement, de connaitre leur sentence lors du déroulement des audiences correctionnelles ou criminelles.

Les avocats protestataires annoncent déjà qu’ à la prochaine étape du mouvement, ils vont verrouiller les serrures du palais de justice.

Contacté à ce sujet, le chef du parquet de la juridiction de Saint Marc Moïse Derestin a nié les accusations portées contre lui. Il les qualifie de mensongères, il s’agit selon lui des manœuvres visant à salir l’image de l’institution judiciaire et sa dignité.

 

Nixon Deneus

Suivez-nous sur

Facebook