ACTUALITES

Haiti-Justice: des produits pétroliers saisis ont été disparus dans la nature à Saint Marc

Des citernes et récipients remplis d’essence, destinés à la vente illicite saisis par les autorités judiciaires et gardés au commissariat de Saint Marc sont quasiment vide, selon la révélation faite par le directeur départemental de l’Artibonite au Ministère du Commerce et de l’Industrie, Fils Brunel Joseph Métayer.

Selon le verdict rendu par le juge Francisco Beauplan, les produits pétroliers saisis devront être distribués aux responsables des institutions étatiques, la quantité restante doit être vendue au public et le camion vide restitué à son propriétaire.

 

Selon un constat effectué dans une pompe à essence située à Pont Léocand, à l’entrée Nord de la ville de Saint Marc, une citerne remplie de gazoline ou le commissaire du gouvernement ai près du tribunal de première instance de ce ressort avait apposé le scellé, était complètement vide, a déploré le directeur départemental de l’Artibonite du Ministère du Commerce et de l’Industrie Fils Brunel Joseph Métayer, qui se faisait accompagné du juge de paix, Jacques Edouard pour authentifier la décision du juge.

 

Dans un camion stationné à proximité du commissariat contenant environ 7000 gallons de gazoline, on a retrouvé à peu près 1000 gallons à la suite des vérifications effectuées par des experts en ce domaine. Un total de 28 châteaux remplis de gazoline et de diesel ont été pratiquement volatilisés dans la nature.

Ces saisis ont été réalisées au centre ville de Saint Marc il y a plus d’un mois, a relaté le représentant du Ministère du Commerce et de l’Industrie, qui était accompagné du délégué départemental de l’Artibonite, Tchaell César.

 

Tandis que des 54 récipients large et profonds saisis à Pont Sondé récemment, bon nombre d’entre eux ont été complètement vide, a laconiquement mentionné maître Métayer. Pour sa part,le vice délégué de l’arrondissement de Saint Marc, Walter Montas a fait savoir que des constats préalables réalisés de concert avec le Ministère du Commerce et de l’Industrie avaient révélé que les produits pétroliers saisis étaient stockés au commissariat mais, brusquement après la décision des autorités judiciaires, une petite quantité se trouve dans l’entreposage.

 

Des comptes rendus devront être donnés sous peu par les instances chargés de la gestion du stockage de ces produits pétroliers, a fait savoir le représentant du pouvoir exécutif dans la juridiction de Saint Marc. Contacté à ce sujet, le chef de la poursuite pénale de la juridiction de Saint Marc, Moïse Derestin a décliné toute responsabilité dans la disparition d’une grande quantité de produits pétroliers saisis. Il a indiqué que la gestion des produits pétroliers illicites saisis il y a plus d’un mois, revient aux inspecteurs du Ministère du Commerce et de l’Industrie.

 

Nixon Deneus

Suivez-nous sur

Facebook