INSÉCURITÉ

Haïti/Insécurité :Faute de munitions, des membres du gang 400 mawozo commencent à fuir Croix-des-Bouquets 

Pourchassés au quotidien par des agents de la Police Nationale d’Haïti ces derniers jours, des membres du gang armé 400 Mawozo cherchent à fuir la commune de Croix-des-Bouquets pour se réfugier dans d’autres régions du pays où en République Dominicaine. La plupart d’entre eux quittent le pays de manière silencieuse, faute de munitions pour contrecarrer les forces de l’ordre qui cherchent à reprendre le contrôle de la Commune de Croix-des-Bouquets, selon une source digne de confiance.

La Police Nationale d’Haïti continue de traquer les bandits armés dans la commune de Croix-des-Bouquets, qui y font régner un climat de terreur. Durant les dernières opérations, plusieurs présumés bandits ont été mortellement blessés dans des échanges de tirs avec la police dont le chef de gang Kolèg ainsi connu. Ce dernier a été tué lors d’une opération policière le mercredi 3 août 2022. Plusieurs présumés bandits sont également arrêtés dans le cadre de ces opérations.

Notons que des membres de l’organisation criminelle 400 Mawozo ont été arrêtés dans plusieurs départements du pays.

En date du samedi 14 mai 2022, le nommé Clovis Cadet, membre actif du gang armé 400 Mawozo et fournisseur en armes et munitions à cette organisation criminelle, a été interpellé par la police dans les Nippes conjointement avec des autorités judiciaires.

Cet individu était activement recherché par les enquêteurs du Bureau des Affaires Financières et Economiques (BAFE), entité de la Direction Centrale de la Police Judiciaire, pour plusieurs chefs d’accusation dont association de malfaiteurs, blanchiment des avoirs et trafic illicite d’armes et de munitions au profit de ce même gang.

Clovis Cadet a déjà été interpellé par la DCPJ en juillet 2017, à Port de Paix, pour détention illégale d’arme à feu et trafic de munitions.

Le 26 avril 2022, Moxony Germinal, membre influent de la bande à « Lanmò 100 jou », a été arrêté sur la frontière haitiano Dominicaine par la Police.

On ne fabrique ni d’armes ni de munitions en Haïti pourtant les bandits armés dans la troisième circonscription de Port-au-Prince, Bas Artibonite, Croix-des-Bouquets, Bas Delmas, Cité Soleil ne cessent de faire chanter leurs armes nuits et jours. Grâce à des nouvelles dispositions adoptées par l’Administration Générale Des Douanes, plusieurs cargaisons d’armes et de munitions ont été saisies à Port-au-Prince. Malheureusement ces mesures peinent à apporter les résultats escomptés car l’État n’arrive pas à contrôler tous les points frontaliers encore moins les ports privés.

Suivez-nous sur

Facebook