INSÉCURITÉ

Haïti-Insécurité: Duplan, nouvelle impasse de cadavres brûlés 

Pour l’année en cours, au moins trois personnes ont été tuées puis carbonisées au carrefour Duplan. Cette localité située entre Marlique et Bois Moquette ( commune de Pétion-ville) était pourtant réputée comme zone paisible où il fait bon de vivre. Les cas d’assassinats répétés enregistrés dans cette impasse demeurent un sujet de préoccupation pour des résidents de la zone. Ils craignent que ce phénomène qui commence à s’étendre lentement dans cette contrée, ne devienne monnaie courante.

 

 » En l’espace de moins d’un mois, deux cadavres brûlés ont été retrouvés au carrefour Duplan, jusqu’à présent on ignore leurs identités. Un ancien chauffeur très connu de la zone du nom de Guito, a connu le même sort à La Source, un petit quartier situé à quelques mètres de ce carrefour », raconte une mère de famille qui ne voulait pas citer son nom.

Ce qui est choquant c’est que, cet endroit où on s’amuse à brûler des personnes, relie plusieurs axes routiers notamment Marlique, Duplan, Dindin, Mariaman , Laleau. « La semaine dernière j’étais avec ma fille de 7 ans, j’ai buté sur un corps partiellement brûlé, depuis ce jour ma fille est traumatisée, elle n’arrive pas à oublier ce drame », poursuit t-elle. Cette résidente invite les autorités locales à prendre des dispositions en vue stopper la machine infernale de l’insécurité dans la zone.

Très préoccupé par le phénomène de l’insécurité que confronte la zone, Rigaud l’un des résidents, appelle les autorités à prendre des dispositions en vue de finaliser la construction du sous-commissariat abandonné depuis des années à ce Carrefour. Il reproche le laxisme des autorités, en dépit des cris des habitants de la quatrième section Bellevue la Montagne.

Depuis quelques temps, le phénomène de l’insécurité commence à s’étendre dans les sections communales autrefois réputées comme quartiers paisibles. Les membres de la population vivant dans ces sections frappés de plein fouet par l’insécurité, ne savent pas à quel saint se vouer. Le banditisme est devenu un terrain fertile, les foyers de gangs s’explosent un peu partout dans le pays, sous le regard impuissant des nos soit-disant dirigeants.

Suivez-nous sur

Facebook