Education

Haïti/Éducation : les nouveaux responsables du CFEF, du Réseau des EFACAP, du CFCE et de la DGS installés hier jeudi   

Le titulaire du Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), le professeur Nesmy Manigat, a procédé le jeudi 1er décembre 2022, à l’installation officielle de cinq nouveaux cadres à la tête de la direction du Centre de Formation pour l’Ecole Fondamentale (CFEF), du Réseau des Écoles Fondamentales d’Application et Centre d’Appui Pédagogique (EFACAP), du Centre de Formation des Cadres de l’Education (CFCE) et de la Direction du Génie Scolaire (DGS).

 

Jacques Ronald Jean, Ansy Bois Gelin, Maxo Pierre-Louis, Jean Misguaire Fanor et Bertony Cadet ont été installés respectivement à leurs nouvelles fonctions de directeur du CFEF, directeur adjoint du CFEF, coordonnateur du Réseau des EFACAP, directeur du CFCE et directeur du Génie Scolaire.

La cérémonie s’est déroulée à l’Inspection générale du ministère, en présence notamment du Directeur Général du MENFP, le docteur Méniol Jeune, du Directeur de cabinet, le docteur Jacques Abraham, de l’Inspectrice générale, Nadine Henry, du coordonnateur général du Pôle enseignement et qualité, Joseph Job Maurice, du directeur des ressources humaines, Faubert Michel, des membres du cabinet et de plusieurs autres directeurs techniques, cadres du MENFP et d’autres invités.

La consolidation de l’école fondamentale, l’innovation du curriculum, la mise en œuvre du livre scolaire unique, la validation des acquis de l’expérience professionnelle, la formation des cadres, le développement professionnel, tels sont entre autres, les chantiers pour lesquels ces nouveaux responsables seront tout de suite mobilisés, a déclaré le ministre Nesmy Manigat, à l’ouverture de cette cérémonie.

Conscient des difficultés auxquels le pays fait face actuellement, notamment le secteur éducatif, des difficultés qui ne seront pas sans conséquence sur la gestion de ces nouveaux fonctionnaires, le ministre Nesmy Manigat a, dans son allocution de circonstance, insisté sur la nécessité pour ces responsables, de travailler à la transformation du secteur éducatif.

« Il faut rappeler que ces nouveaux responsables prennent fonction dans un contexte très complexe. Un moment où le système éducatif évolue dans une conjoncture qu’on peut inscrire dans le scénario de l’urgence. Donc, accepter le poste, c’est accepter de faire face positivement aux contraintes », prévient le titulaire du MENFP.

Néanmoins, en dépit de ces difficultés, le ministre Nesmy Manigat dit compter sur la capacité, la compétence, le savoir-faire, le faire-savoir et le sens du service public de ces nouveaux arrivants, afin d’obtenir les résultats escomptés.

« Je parie que je ne me suis pas trompé du choix fait de vous pour mener à bien la barque de ces structures éducatives », a soutenu le ministre Nesmy Manigat. Il conseille à ces promus de faire preuve d’écoute active dans leur champ d’actions.

Appelés à d’autres responsabilités pour le bien de la communauté éducative, le ministre Manigat en a profité pour remercier les techniciens qui avaient la charge de ces institutions pour les efforts consentis, afin d’assurer leur tache en dépit des difficultés.

Quant au Directeur général du MENFP, le docteur Meniol Jeune, il a félicité les promus, particulièrement les nouveaux responsables du CFEF. Tout en les appelant à faire leur besogne comme il se doit, il a saisi l’occasion pour leur prodiguer des conseils salutaires, susceptibles de les aider à bien s’occuper de leurs responsabilités. Dans la foulée, le numéro 2 du MENFP, a mis l’accent sur la nécessité pour les nouveaux dirigeants de ces instances éducatives, de faire preuve d’éthique professionnelle, de déontologie, du respect de soi et d’autrui.

Pour les promus, la tache peut paraître rude, mais elle n’est toutefois pas au-dessus de leur capacité.

Prenant la parole, Jacques Ronald Jean, nouveau directeur du CFEF, s’est engagé de travailler ardemment à la consolidation de l’école fondamentale, mais aussi à la révision du curriculum de cette institution de formation des maîtres qui, estime-t-il, souffre de quelques déficits. Il a aussi mis l’accent sur la nécessité de doter le centre d’un laboratoire.

De son côté, Ansy Boisgelin, directeur adjoint, entend œuvrer à la requalification de la formation dispensée par le Centre de Formation pour l’Ecole Fondamentale.

Pour sa part, Maxo Pierre- Louis, coordonnateur du Réseau des EFACAP, a remercié le ministre Manigat de lui donner la possibilité de continuer à servir, à un niveau plus stratégique le système éducatif. Il a promis de tout mettre en œuvre afin de consolider et revitaliser les EFACAP. La mise en œuvre du livre scolaire unique, a-t-il dit, constitue l’un des chantiers sur lesquels il va travailler activement.

Quant à Jean Misguaire Fanor, directeur du CFCE, il s’est engagé à faire de son mieux pour que cette institution, chargée de former des cadres en éducation demeure attachée à sa mission statutaire.

Suivez-nous sur

Facebook