Education

Haïti/Éducation: Chassés par la guerre des gangs, des écoliers  reprennent le chemin de l’école à Martissant

Le Directeur Départemental de l’Ouest de l’Education, France Étienne Louisseul a présidé hier lundi 23 mai 2022,

la cérémonie de réouverture de l’Ecole Nationale d’Application de Martissant, logée depuis environ huit mois à l’Ecole Nationale Fortuna Guéry en raison de la détérioration de la situation sécuritaire à Martissant depuis environ un an.

Haïti/Éducation: Chassés par la guerre des gangs, des écoliers  reprennent le chemin de l'école à Martissant

350 élèves ont pris part à cette cérémonie organisée dans les locaux de l’institution, située non loin de l’Eglise Sainte Bernadette.

Le Directeur Départemental de l’Ouest de l’Education, France Étienne Louisseul promet que le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle va adopter des dispositions pour accompagner les parents, enseignants et élèves des quartiers populaires en vue de faciliter le fonctionnement des écoles au niveau de ces quartiers.

 

France Étienne Louisseul a souligné les efforts déployés au niveau de plusieurs autres communautés où les résultats sont satisfaisants en ce qui a trait à l’initiative « Lekòl pa ka tann ». C’est le cas du Lycée de La Saline dont les portes sont ouvertes quotidiennement, depuis le mois de janvier avec un effectif d’environ 1300 élèves ; l’école nationale située dans le quartier dénommé Boston, à Cité Soleil qui reçoit du lundi au vendredi, plus de 650 élèves ; le lycée National de Cité Soleil qui forme plus de 800 élèves ; le lycée Daniel Fignolé (Bas-Delmas) avec un effectif de 2000 élèves.

Pour sa part, le directeur de l’Ecole Nationale d’Application de Martissant remercie les parents qui ont conjugué leurs efforts pour préparer le retour des élèves et les enseignants dans leur propre local. Claude Pierre Manneville salue le soutien du MENFP aux parents en vue de réaliser cette rêve. Le directeur a par ailleurs salué le leadership du ministre Nesmy Manigat qui a toujours manifesté la volonté pour refaire luire le soleil de l’éducation sur la troisième circonscription de Port-au-Prince.

Claude Pierre Manneville estime que beaucoup reste à faire, il se dit toutefois convaincu que le chantier a bien démarré.

Présents à cette activité, des parents ont manifesté leur contentement. Ils disent souhaiter la poursuite, par le MENFP, de l’initiative communautaire visant à propulser la cause de l’éducation.

Suivez-nous sur

Facebook