INSÉCURITÉ

Haïti: des organisations politiques lancent une mise en garde aux autorités, contre la politisation de l’institution policière

ONM

Depuis des années, plusieurs secteurs de la vie nationale élèvent la voix pour dénoncer ce qu’ils appellent la politisation de l’institution policière. Des dénonciation qui se poursuivent, à l’arrivée de la nouvelle équipe au pouvoir. Des regroupements politiques mettent en garde les autorités haïtiennes contre toute tentative de politisation de la Police Nationale d’Haïti dans la Formation du Prochain Gouvernement, notamment lors des changements au niveau des directions générales. C’est le cas des formations politiques « Émergence patriotique, Héritage des Précurseurs Nationaux », Indigène, le Mouvement Point Final, entre autres.

À l’arrivée de la nouvelle équipe gouvernementale, des changements pourraient bientôt être opérés dans les directions générales, notamment la Police Nationale d’Haïti (DGPNH) se basant sur le nombre de voix qui s’élèvent pour réclamer la révocation de Frantz Elbé de son poste de Directeur Général a.i de l’institution, de la part des syndicats de la Police Nationale d’Haïti et des organisations de défense des droits humains.

Les Dirigeants de ces entités veulent que la PNH reste une institution « apolitique ». Ils dénoncent toutes les velléités visant la politisation de cette force armée du pays.

Les dirigeants des structures politiques «Émergence patriotique, Héritage des Précurseurs Nationaux, Indigène et le Mouvement Point Final » se disent favorables à de nouvelles perspectives, de nouveaux moyens de travail et une parfaite synergie entre l’institution et la population, pour atteindre les objectifs visés en matière de résultats.