INSÉCURITÉ

Haïti/Crise: le pays sous contrôle, les gangs aux commandes 

Les gangs armés sont si puissants dans le pays qu’ils peuvent décider de l’alimentation en carburant ou pas, des pompes à essence. D’ailleurs le terminal de Varreux est difficile d’accès à cause du plein contrôle par des membres du gang G9, de l’axe routier permettant d’y accéder. A Torcel, sur la route de Frère, la bande à Vitelhomme sème la terreur depuis environ trois jours, une situation qui empêche aux citoyens de circuler  librement dans cette zone. Sans parler de Martissant, Laboule et Village-de-Dieu.

Alors que, l’équipe au pouvoir, pour tenter de soigner son image dans l’internationale, laisse croire que tout va bien dans le pays. Ce qui donne raison à plus d’un qui estiment que le pays de l’équipe au pouvoir est différent.  La déclaration du ministre des affaires étrangères faisant croire que le pays est globalement sous contrôle provoque une pluie de réactions dans le paysage politique. Selon le dirigeant politique Clarens Renois, Haïti a raté une occasion en or d’exposer à la communauté internationale la situation sécuritaire du pays. Selon lui, la déclaration du diplomate haïtien Jean Victor Généus prouve que les autorités minimisent l’ampleur de la crise actuelle. Le responsable du parti UNIR invite les acteurs politiques à se mettre ensemble en vue de trouver une issue à la crise multidimensionnelle.

Haïti/Crise: le pays sous contrôle, les gangs aux commandes 

L’ancien sénateur Francisco Delacruz s’en prend également au premier ministre Ariel Henry et le ministre des affaires étrangères, Jean Victor Généus. L’ ancien élu du département du centre appelle à la poursuite de la mobilisation en vue de contraindre le premier ministre de facto à la démission. Il invite les acteurs à prendre le chemin du dialogue en vue de trouver une issue à la crise.

Suivez-nous sur

Facebook