INSÉCURITÉ

Haïti/Crise: Ariel Henry remue le couteau dans la plaie à travers son adresse à la nation

Les actes de violence, scènes de pillages et attaques contre des hommes politiques et membres du gouvernement n’ont rien à voir avec les protestations contre la révision à la hausse des prix des produits de première nécessité, laisse entendre le premier ministre Ariel Henry. Il dit croire que ces actes ont d’autres motivations qu’il se garde de révéler pour l’instant.

Ariel Henry qualifie d’irresponsable, le comportement de certaines personnes qui selon lui, cherchent à exploiter la misère du peuple à des fins personnelles. « Ils auront à rendre compte à la nation » déclare le premier ministre de facto.

Ariel Henry dit n’être pas en mesure de faire le bilan des dégâts enregistrés ces derniers jours, il estime toutefois que les pertes sont considérables. Le premier ministre en profite pour présenter ses sympathies aux victimes de pillages et condamner les attaques perpétrées contre des proches de son gouvernement.

En ce qui a trait à la vente du carburant, le patron de la primature laisse croire que le produit est disponible en quantité suffisante dans les terminaux, pour alimenter les pompes à essence.

Lançant un appel au calme, Ariel Henry continue de faire des promesses à la population. Apaisement social, renforcement de la production nationale, réforme douanière, dialogue, élections, sont entre autres refrains répétés par le premier ministre lors de sa deuxième adresse à la nation consécutive.

Suivez-nous sur

Facebook