Guerre des gangs à Martissant : un an après l’éclatement , le bilan des victimes est accablant

En prélude à la commémoration du premier anniversaire du début de la guerre des gangs dans la troisième circonscription de Port-au-Prince, le Mouvement Unifié des Transporteurs Haïtiens (MUTH), présente un bilan très accablant des personnes victimes de ces affrontements .

Selon un bilan partiel présenté par le coordonnateur général du MUTH, pour la période allant du 13 novembre 2020 au 23 mai 2022 près de 50 chauffeurs et syndicalistes ont été kidnappés, 25 assassinés et 102 autres blessés. 310 véhicules ont été détournés et incendiés dans le Grand Sud et l’Ouest.

Guerre des gangs à Martissant : un an après l'éclatement , le bilan des victimes est accablant

En dépit de ce triste bilan, une année après, les autorités n’ont rien fait pour garantir la sécurité de la population, déplore le coordonnateur du Mouvement Unifié des Transporteurs Haïtiens.  » Si les citoyens du Sud ne font pas du mouvement prévu pour le premier juin un événement extraordinaire, c’est qu’ils sont des esclaves », martèle le syndicaliste visiblement fatigué de la flambée du phénomène de l’insécurité et le kidnapping.

Duclos Bénissoit dit appuyer sans réserve la grève annoncée par le secteur privé des affaires. Le dirigeant syndicale menace de durcir le ton si aucune disposition n’est prise dans les 15 prochains jours, en vue de rendre accessible la troisième circonscription de Port-au-Prince.

Suivez-nous sur

Facebook