ACTUALITES

Examens officiels / insécurité : Des candidats sont en détresse psychologique

Regard inquiet ,Christina élève de neuvième année fondamentale, se dit préoccupée à l’idée de parcourir les rues la semaine prochaine en vue de subir les épreuves officielles prévues du 19 au 21 juillet 2021 .
La candidate qui habite à Martisssant affirme avoir tout perdu lors des conflits entre les gangs rivaux au niveau de la 3 ème circonscription de Port-au-Prince

 » Mes livres , mes cahiers et mon uniforme sont partis en fumées lors de ce conflit . Depuis cet événement quand je vais à l’ école je vois souvent des cadavres, le crépitement des cartouches raisonne quotidiennement à proximité de mon établissement scolaire ce qui me rend traumatisée » , raconte cette candidate visiblement préoccupée .

Pour s’ évader de cette triste réalité Christina à dû laisser la zone pour aller vivre chez une tante au centre ville. Aujourd’hui elle s’ inquiète beaucoup pour ses camarades réfugiés dans la commune de Carrefour .

Cette même vibration de colère traverse également Géraldine qui dit être toujours en tête de liste dans sa classe. Cette fillette explique qu’elle n’a jamais éprouvé une telle désolation .

Contrairement à Christina et Géraldine Mackendy se montre plutôt stoïque .En dépit de l’ insécurité qui sévit dans le pays il veut à tout prix affronter sa peur .D’ un ton calme et rassurant le candidat assimile les épreuves à une simple formalité .

Nous les lycéens , nous sommes les principales victimes .Les professeurs ne sont pas réguliers en salle de classe, je n’ ai pas bouclé le programme scolaire alors que je dois subir les épreuves, lâche Marcus d’ un ton triste .Il reproche les autorités éducatives qui dit il n’ont adopté aucune disposition en vue de pallier à ce problème .

Les examens de la neuvième année fondamentale vont se dérouler dans un contexte particulier . Psychologiquement les candidats ne sont pas prêts, aucune disposition n’ a été adoptée par les autorités éducatives pour mettre en confiance les participants. Ces derniers doivent malheureusement affronter ces épreuves coûte que coûte en dépit de leurs angoisses.

Suivez-nous sur

Facebook