ACTUALITES

Deux autres détenus décédés à la prison civile de Petit-Goâve

La prison civile de Petit-Goâve continue de compter des cadavres. Deux autres décès ont été recensés dans ce centre carcéral, le vendredi 23 septembre.Ces détenus ont été retrouvés morts. D’autres cas de décès sont à craindre car, plusieurs autres prisonniers sont dans un état très grave.Les mauvaises conditions de détention seraient à la base de ces décès.

La rareté des produits pétroliers et le dysfonctionnement de l’appareil judiciaire ne font qu’aggraver la situation des détenus dans les différents centres carcéraux du pays. Les détenus meurent de faim à Jacmel, Port-au-Prince, Cabaret, Petit-Goâve entre autres. Ce qui porte le porte-parole du Collectif des Avocats pour la Défense des Droits Humains, maître Arnel Rémy à qualifier de violation systématique des droits humains, le traitement réservé aux prisonniers. Le défenseur des droits humains a même pris des dispositions en vue de collecter des produits alimentaires pour voler au secours de ces détenus en détresse.

Deux autres détenus décédés à la prison civile de Petit-Goâve

En Haïti la prison n’est pas nécessairement un espace de correction, mais plutôt de violation systématique des droits humains. Les droits des prisonniers sont bafoués, ils n’ont pas accès à une nourriture de qualité, aux soins de santé et à un environnement décent.

Suivez-nous sur

Facebook