ACTUALITES

Des millions de gourdes decaissées pour la fête de l’indépendance, à quelle fin ?

Le premier ministre Ariel Henry a laissé la cité de l’indépendance le premier janvier 2022, sous une pluie de balles. Le chef de la primature n’a même pas eu le temps de s’adresser à la nation. Le bilan des échanges de tirs entre civils armés et forces de l’ordre fait état d’un mort et plusieurs blessés par balles.

Ce triste bilan était prévisible considérant que le chef rebel de la cité de l’indépendance avait annoncé la couleur en prélude à la commémoration de cette date historique. Le premier ministre Ariel Henry qui voulait à tout prix se rendre aux Gonaïves a reçu un véritable camouflet.

Des millions de gourdes decaissées pour la fête de l'indépendance, à quelle fin ?

En dépit du déploiement de différentes unités de la Police Nationale d’Haïti et des forces armées, Ariel Henry est parti avec son discours en main. C’est au musée du panthéon national que le premier ministre a finalement prononcé le discours rédigé pour la commémoration du 218ème anniversaire de l’indépendance d’Haïti .

La personne tuée par balles et les deux blessées ne représentent pas les seuls incidents majeurs survenus aux Gonaïves en raison de l’entêtement des autorités. Lors de la construction du stand devant accueillir les officiels, un charpentier répondant au nom de Jean Elie Saintélus, a reçu une balle à la tête .La Victime a perdu l’un de ses yeux .

Plus d’un questionnent la finalité des dépenses effectuées par le gouvernement dans le cadre des préparatifs pour la commémoration du 218ème anniversaire de l’indépendance d’Haïti alors que le premier ministre Ariel Henry n’a pas mis les pieds sur le stand construit pour l’ occasion.

Suivez-nous sur

Facebook