ACTUALITES

CSPJ corruption, mauvaise gouvernance et vengeance, l’OCNH crie au scandale

L’Organisation des Citoyens pour une Nouvelle Haïti, OCNH attire l’attention du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire sur la nécessité de prendre des dispositions pour sauver l’image de cette prestigieuse instance qui devrait être une institution de contrôle, de discipline et d’administration du pouvoir judiciaire et d’organe de délibération de ce pouvoir.

Le coordonnateur de l’Organisation des Citoyens pour une Nouvelle Haïti-OCNH dit détenir des informations que le CSPJ devient un espace où l’on pratique la corruption, la mauvaise gouvernance, la vengeance pour des raisons d’intérêts politiques, partisanes ou économiques.

Dans cette correspondance Maître Camille Occius dit toutefois reconnaître qu’il y a des juges honnête au sein de cette structure, plaide en faveur de la certification de tous les Juges au niveau du CSPJ, en toute transparence.

On ne cesse de recevoir des témoignages venant des juges de différentes juridictions de la république estimant être victimes de complot de toute sorte certains pour des intérêts politiques, économiques et d’autres pour n’avoir pas supporté un candidat aux joutes électorales pour devenir Conseiller. Il semblerait que la Commission Technique et Certification ( CTC ) devient un outil utilisé par certains Conseillers du CSPJ pour régler des différends avec des magistrats ou du moins pour pénaliser des juges », poursuit maître Occius.

L’OCNH demande aux honorables membres du Conseil, d’utiliser le CTC qui a déjà un mandat de certifier avec toute transparence dans un délai record. De 2012 à date, l’institution, n’a pas encore certifié la moitié qui représente environ huit cents magistrats du système judiciaire haïtien. Alors que l’objectif visé consiste à avoir une justice forte dans l’intérêt des justiciables.

L’OCNH déplore le fait que le CSPJ reste accroché à certaines pratiques à savoir 20 000 gourdes pour chaque juge du système, ce montant communément appelé « kòb pwason pou jij » ? Qu’en est-il des Commissaires du Gouvernement qui font partie du même système judiciaire, cela ne va -t-il pas créer de frustration? Un même système a des avantages sociaux pour une partie et une autre est traitée en parent pauvre. Vous allez dire qu’ils ne sont pas sur votre budget ? N’ y a t-il pas de la corruption dans cette initiative ? Si un seul juge reçoit 20 000 gourdes, qu’en est-il pour les Conseillers du CSPJ ? S’interroge cet organisme de défense des droits humains.

 

 

 

 

Suivez-nous sur

Facebook