ACTUALITES

Assassinat de Jovenel Moïse : Des policiers de l’USGPN laissent le pays sur la pointe des pieds , révèle le RNDDH

L’ enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse traîne en longueur. Des témoins continuent de quitter le pays en silence .une quarantaine de policiers de L’ USGPN est en fuite.

Le directeur exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains, Pierre Espérance appelle le directeur général de la police nationale, Léon Charles à fournir des explications sur le départ de ces policiers.

Assassinat de Jovenel Moïse : Des policiers de l'USGPN laissent le pays sur la pointe des pieds , révèle le RNDDH

Près de 3 semaines après l’assassinat de Jovenel Moïse le Collectif Défenseurs Plus s’est montré insatisfait par rapport à l’ avancement de l’enquête. Le co- directeur de cette organisation Antonal Mortimé dénonce le comportement des autorités policières qui se bornent à rechercher les suspects à travers les réseaux sociaux .

Les défenseurs des droits humains croient que la fuite des policiers, membres de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National, peut constituer une entrave à l’avancement de l’ enquête. Ils dénoncent la passivité du haut commandement de la PNH qui , selon eux n’ a infligé aucune sanction à ces policiers.

Plus les jours passent plus l’ enquête relative à l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse est devenue complexe. Les témoins potentiels n’ont pas été questionnés et la justice se montre de plus en plus impuissante à faire jaillir la lumière sur ce dossier.

Suivez-nous sur

Facebook