INSÉCURITÉ

Assassinat de 7 policiers à Liancourt: Trois haut gradés de la PNH sont accusés

Selon un rapport d’enquête publié par le Service Départemental de Renseignements de l’Artibonite, soumis au Directeur Départemental de l’Artibonite, relatif à l’assassinat des 7 policiers à Liancourt le 25 janvier 2023, il s’agit d’une attaque planifiée à Port-au-Prince. Trois haut gradés de la Police Nationale d’Haïti sont concernés dont deux Inspecteurs Généraux (IG) et un Commissaire Divisionnaire, quatre gangs armés dont 3 dans l’Artibonite et un autre dans l’Ouest ainsi qu’une organisation politique.

A en coire ce rapport, cette démarche avait pour objectif de provoquer un chaos dans l’Artibonite, pour déboucher sur l’assassinat du commandant de l’arrondissement de St-Marc et du Directeur Départemental de l’Artibonite (DDA) par des policiers.

Cette opération consistait entre autres à:

– Attaquer un commissariat éloigné mais accessible pour rejeter la faute sur le temps des renforts

– Assassiner des policiers pour provoquer l’effet de Pétion-ville contre le commandement local

– Libérer tous les prisonniers sous couvert de l’évasion

– Soulever les policiers contre tous les commandants de la juridiction de l’Artibonite

– Attaquer physiquement le DDA

– Utiliser des éléments de réseaux sociaux pour orienter l’opinion vers une faute de commandement.

Suivez-nous sur

Facebook