INSÉCURITÉ

A Mariani, des passagers et  riverains  pris en sandwich dans les affrontements de la nationale d’Haïti et les Gangs armés

ONM

Depuis environ 3 semaines, les Gangs armés ont pris en otage la zone de Mariani, l’entrée Nord de la commune de Gressier, de la Région des Palmes et du Grand Sud d’Haïti. Ils font la pluie et le beau temps. Ils sèment la Terreur dans la zone.

Pour démanteler les Gangs armés, la Police Nationale d’Haïti mène une série d’offensives contre les Gangs armés.

Des rafales d’armes automatiques se déclenchent de part et d’autres , la population et les passagers du Grand Sud sont pris en Sandwich et les victimes sont nombreuses.

La Police Nationale d’Haïti n’a pas la capacité de protéger les civils et les bandits prennent le plaisir dans les assassinats.

Les derniers affrontements ont fait beaucoup de morts dans les camps de la Police Nationale d’Haïti et des bandits, mais malheureusement, les victimes sont en majorité des passagers, des motards et des riverains de la zone de Mariani.

 

En conséquence, le Mouvement Point Final croit qu’on doit renforcer les attaques contre les Gangs armés, mais la Police Nationale doit définir une stratégie viable pour protéger les passagers et les paisibles citoyens de la zone.

Par exemple, établir un cordon de sécurité pour protéger les passagers. Définir un plan d’évacuation de la population de la zone pour éviter trop de victimes collatéraux.

Car, les cadavres recensés comptent très peu de bandits et en majorité des passagers et de paisibles citoyens pris en sandwich dans les affrontements entre la Police et les Gangs armés.

A noter qu’il y a aussi des victimes dans le camp des Forces de l’ordre, la Police Nationale d’Haïti.

 

Ulysse Jean Chenet

Recrutement DINEPA
Le Filet Info Le Filet Info souhaite vous envoyer des notifications.
Dismiss
Allow Notifications