ECONOMIE

Haïti/Coopération : la relance économique et l’autonomisation des femmes en Haïti, un projet initié par le MCFDF soutenu par l’ambassade de Chine

Le Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes (MCFDF) et l’Ambassade de Chine (Taiwan) ont procédé, hier lundi 5 septembre 2022, au lancement du projet de Relance économique et d’autonomisation des Femmes en Haïti. Ce projet participe d’une coopération entre la République de Chine (Taiwan) par le biais de Taiwan ICDF et l’Etat haïtien à travers le Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes à la suite d’un protocle d’accord signé par les deux gouvernements en mai dernier au Ministère des Affaires Étrangères.

Ce projet est reparti en trois branches: la formation en Cosmétologie qui compte 80 béneficiaires à raison de 40 bénéficiaires par classe, la formation en Pâtisserie et cuisine, 80 bénéficiaires à raison de 40 bénéficiaires par classe et la formation en informatique, 80 à raison de 40 bénéficiaires par classe, la formation des formateurs 450 bénéficiaires à raison de 50 par classe, la formation des Coachs, 450 à raison de 50 béneficiaires par classe. Ce qui donne un total de 240 bénéficiaires directes pour la formation en cosmétologie, en pâtisserie et cuisine et en informatique, puis 900 bénéficiaires pour la formation des formateurs et la formation des coachs. Donc ce projet vise 1140 bénéficiaires directes.

Haïti/Coopération : la relance économique et l'autonomisation des femmes en Haïti, un projet initié par le MCFDF soutenu par l'ambassade de Chine

Plusieurs personnalités ont participé à cette cérémonie de lancement. Le gouvernement haïtien s’es fait représenter par Joseph Domingue ORGELLA, Directeur de Cabinet du MCFDF alors que le gouvernement de Chine (Taiwan) se faisait représenter par la Conseillère SIU FU JIUN. À cette liste s’ajoutent M. TIEN-TUNG HUANG et M. Fridler LOUIS, respectivement Consultant et Assistant spécial du projet, les bénéficiaires ainsi que plusieurs membres d’associations et d’ organisations de femmes.

Ce projet vise à soutenir la reprise économique d’Haïti et maintenir la stabilité sociale en renforçant l’autonomisation économique des femmes et permettre l’apprentissage de petits métiers. Aussi renforcera-t-il les capacités des femmes dans la création des activités génératrices de revenu, il offrira un appui psycho-social aux jeunes filles et aux femmes en situation difficile et victimes ou exposées à la violence. En outre, il aidera les petites et moyennes entreprises (PME) à faire face à l’impact de l’épidémie et à promouvoir la reprise économique post-COVID et la stabilité sociale d’Haïti.

Tout compte fait, ce projet s’inscrit dans une dynamique de lutte des deux gouvernements pour l’élimination de toutes les formes de violences à l’égard des femmes qui doit inéluctablement passer par leur autonomisation.

Suivez-nous sur

Facebook